Les graisses dans la nutrition (2006)

Les données scientifiques citées dans de multiples études révèlent que les graisses peuvent donner lieu à une large gamme d’effets physiologiques selon leur source, leurs caractéristiques et leur procédé de transformation. Une distinction doit donc être établie entre les différents acides gras pour pouvoir formu-ler des recommandations précises. Ce rapport expose donc les découvertes les plus récentes pour chaque acide gras et pour le cholestérol alimentaire. Il convient notamment de remarquer que toutes les graisses ne doivent pas être consommées dans les mêmes proportions et que, pour certaines, la rete-nue s’impose. Le cholestérol alimentaire a, quant à lui, une tout autre signification qu’il y a dix ans en-core. Le résumé figurant au début du rapport « Les graisses dans la nutrition » met en évidence les conclusions essentielles et les recommandations.
Il s’agit au final de faire prendre conscience aux citoyens qu’ils peuvent agir dans l’intérêt de leur santé, dans leur comportement de consommateurs, à travers une alimentation équilibrée et diversifiée con-forme à la pyramide alimentaire qui préconise un apport modéré de graisses.
 

Depuis janvier 2014, l’Office vétérinaire fédéral (OVF) et la division Sécurité alimentaire de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) forment l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Par conséquent, les rapports ont été publiés au nom de l’OFSP, mais ne sont plus sous la responsabilité de ce dernier.

Dernière modification 06.06.2016

Début de la page

https://www.eek.admin.ch/content/eek/fr/home/pub/fette-in-der-ernaehrung-0.html